Home » Nos publications

Nos publications

Actu31 - Février 2014

Actu31 - Février 2014 - Association des Amis d'Angkor

Hommage à Alain-Victor MARCHAND...

Président du Syndicat Intercommunal d'Assainissement de la Vallée de la Bièvre (SIAVB) décédé le 7 juin 2013

Né le 20 novembre 1944 à Verrières-le-Buisson (Essonne), d'un père agronome et  d'une mère violoniste  Alain-Victor  Marchand était avocat à la Cour de Paris, spécialisé en droit public et en droit social.

Marié et père de trois enfants, il avait été initié aux affaires communales par son père lui­ même élu à Verrières-le-Buisson de 1945 à 1965. Élu à Verrières-le-Buisson en 1971, il était également, depuis cette date et jusqu'en janvier 2013 , responsable de la commission sociale et du CCAS. Passionné par la nature et par l'eau, il était Président de puis 1995 du Syndicat Intercommunal d'Assainissement de la Vallée de la Bièvre (SIAVB), auquel il participait [...]

 

...  à Michel BANCON - Evocation de notre ami de si longue date

Michel BANCON a été le compagnon fidèle de très nombreux architectes intervenant sur nos bâtiments anciens les plus prestigieux , au cours d'une longue carrière d'ingénieur qui le désigna comme l'un de nos meilleurs spécialistes du bâti existant.

Né à Bordeaux en 1926, il intègre en 1943 l'Ecole Spéciale des Travaux Publics, section bâtiment. L'ensemble de son œuvre  le rapprochera des architectes, après un court passage en bureau d'études d'entreprise pour réaliser des passerelles  précontraintes, ou des renforts de silos. Il s'installe en libéral, dans la villa familiale « Fleur de Mai », à ROYAN, à 23 ans, pour participer à là reconstruction, sur des projets neufs à grande échelle: front de mer, îlots , immeubles. Sa première réhabilitation concerne la Mairie de Royan (1950); il intervient ensuite sur une église en fusée céramique, Notre-Dame du Parc [...]

 

...  à Pascal ROYERE - Baphuon juin 2009

Les membres de l'Association des Amis d'Angkor, bouleversés par la triste nouvelle du décès de Pascal Royère, architecte exigeant, homme de chantier, force de la nature et chercheur inlassable, terrassé dans la force de l'âge par une injuste  maladie, veulent témoigner de leur admiration pour l'homme et pour son œuvre. Ils s'associent à la peine de tous ses collègues et amis et veulent adresser à sa femme Andrée et à leur fille Lucie leur plus fidèle soutien et leur profonde affection.

Actu30 - Octobre-Novembre 2013

Actu30 - Octobre-Novembre 2013 - Association des Amis d'Angkor

Edito

Au moment, où notre projet <<Aménagement et gestion des eaux à Angkor>>, projet d'appui au département de Gestion de l'eau d'APSARA, est en cours de finalisation, et de validation définitive à l'occasion du prochain CIC d'Angkor de décembre 2013, nous avons la tristesse de vous annoncer la disparition brutale, injuste et prématurée de notre plus fidèle soutien Alain Victor Marchand, président du SIAVB (Syndicat Intercommunal pour l'Assainissement de la Vallée de la Bièvre).
Grace à son engagement il avait su mobiliser les partenaires français le SIAAP (Syndicat Interdépartemental d'Assainissement de l'Agglomération Parisienne), l'AFD (Agence Française de Développement), l'AESN (Agence de l'Eau Seine Normandie) et la Fondation Véolia Eau. Les premiers travaux sur le site pour les stations de mesure, devraient pouvoir débuter en 2004.
Cette triste disparition a été suivie de celle de notre ami et collègue Michel Bancon, ingénieur, professeur, spécialiste des monuments historiques, qui nous a accompagné dans [...] 

Actu29 - Mars-Avril 2013

Actu29 - Mars-Avril 2013 - Association des Amis d'Angkor

Edito

 Sa Majesté Preah Bat Samdech Preah NORODOM SIHANOUK a quitté la scène du monde, après 90 ans d'une vie riche et mouvementée. Totalement possédé par la passion de son pays, il avait fait du Royaume une Nation moderne, fière et ambitieuse. A la sortie d'une crise sans précédent il a su à nouveau mobiliser la Communauté internationale pour instaurer la Paix, organiser la Reconstruction et engager le grand chantier de la Sauvegarde et de la mise en valeur du site  d'Angkor, pour lequel l'Association des Amis d'Angkor a été créée.

Que ce bulletin spécial soit notre modeste témoignage, d'amitié et de soutien, en particulier à Sa Majesté la Reine Mère Norodom Monineath Sihanouk, à Sa Majesté le roi Norodom Sihamoni, à son Excellence le Premier Ministre Hun Sen, et à tous nos amis Cambodgiens [...]

Pierre Clément.
Président des Amis d'Angkor

Actu28 - Septembre-Octobre 2012

Actu28 - Septembre-Octobre 2012 - Association des Amis d'Angkor

Edito


Bernard-Philippe Groslier avait brillamment mis en évidence qu'au-delà des temples, qui constituent la face visible la plus emblématique de la civilisation khmère ancienne, Angkor était avant tout une succession de villes entretenant un rapport particulier à l'eau qu'illustre le concept de « cité hydraulique » qu'il proposait alors à la réflexion. Depuis, la recherche sur les établissements humains anciens, sur les villes constituées, ou sur le territoire agricole domestiqué a ouvert de nouvelles pistes d'interrogations, mais l'eau reste une composante majeure de l'histoire du site comme des besoins actuels. Conscients de ces enjeux l'Autorité Apsara a créé un département de gestion de l'eau développant des projets ambitieux de connaissances et de mesures de la ressource, de stockage et de régulation,  d'installation d'équipements modernes et de remise en eau d'ouvrages anciens.

C'est un immense défi que d'intervenir sur un site archéologique protégé, d'une échelle considérable et qui reste l'espace de vie partagé de populations croissantes [...]

 

Colloque ANGKOR ET L'EAU : HISTOIRE ET DEVENIR
le 4 mai 2012 à Paris


1- Le contexte
Le parc d'Angkor et la ville de Siem Reap sont confrontés à d'importants problèmes liés aux eaux: inondations récurrentes  (2000,2009,2011), baisse de la nappe soutertaine suite à sa surexploitation, difficultés d'accès à l'eau pour les populations locales ...
Le département de la gestion de l'eau d'APSARA (Autorité pour la Protection du Site et l'Aménagement de la Région d'Angkor), en charge de la gestion et la protection du site d'Angkor, a élaboré un projet d'aménagement et de gestion des eaux pour améliorer la situation. Sa mise en oeuvre a commencé.
L'Association des Amis d'Angkor (AAA) et le Syndicat Intercommunal pour l'Assainissement de la Vallée de la Bièvre (SIAVB) portent ce projet en France et recherchent des financements pour permettre à APSARA de terminer la mise en  oeuvre de son ptojet. Avant de s'engager, des bailleurs de fonds potentiels français ont souhaité qu'au préalable une analyse du projet et de ses impacts soit conduite afin de confrmer la faisabilité du projet et ses impacts. Le Comité International de Coordination d'Angkor (CIC) avait également demandé la réalisation de cette étude. Cette mission a été confiée par AAA et le SIAVB au bureau d'études Hydratec (groupe SETEC). A l'issue de cette étude, AAA, le SIAVB et Hydratec ont conjointement organisé, le 4 mai 2012 à Paris dans l'auditorium du groupe SETEC, un colloque sut le thème « Angkor et l'eau : histoire et devenir ».
 

2 - Le colloque
Une centaine de personnes ont participé à ce colloque, présidé par son Excellence UCH Kim An, ambassadeur du Cambodge en France et son Excellence NOUTH Narang, ambassadeur du Cambodge auprès de l'UNESCO.
Après l'accueil des participants par Gérard MASSIN, président du groupe SETEC, les mots d'ouverture ont été prononcés par Bruno FAVEL du Ministère de la culture et de la communication, par son Excellence UCH Kim An, par Alain-Victor  MARCHAND, président du SIAVB et Pierre CLEMENT, président de AAA [...]

Actu 27 - Mars-Avril 2011

Actu 27 - Mars-Avril 2011 - Association des Amis d'Angkor

Edito

 

Jean Marie Charpentier, Président d'honneur de l'Association des Amis d'Angkor est mort le 24 décembre 2010, des suites d'une longue maladie, qu'il avait su nous faire oublier tant son courage et son énergie, sa volonté de ne rien laisser paraitre, nous avaient tous aveuglés. Le jeudi précédent il avait animé un diner débat sur une péniche pour le plus grand plaisir des participants.
L'Association des Amis d'Angkor a souhaité lui rendre hommage en publiant un bulletin spécial. Jean-Marie Charpentier a toujours agi avec quelques outils simples : l'intelligence, le charme et la volonté. Stratège et visionnaire, quand il s'était fixé un objectif et un projet, qu'il avait mis ses qualités au service d'une cause, il était d'une redoutable efficacité. C'est ainsi, qu'à la demande du Président-Fondateur Yves Malécot, il avait pris en main les destinées de l'Association des Amis d'Angkor, en 1998, comme il l'aurait fait d'une entreprise de production [...]

Actu 26 - Juin 2009

Actu 26 - Juin 2009 - Association des Amis d'Angkor

Edito

 

 Nous sornmes heureux de vous convier à notre prochaine Assemblée Générale qui se tiendra le 24 juin à 18h, à l'Ecole Française d'Extrême Orient, 22 avenue Président Wilson, 75016 Paris. Comme il est de tradition depuis quelques années l'Assemblée sera prolongée par une conférence, cette année de Christine Hawixbrock, archéologue qui traitera de "L'espace khmer ancien dans le Sud-Laosaccompagnée d'une communication sur les découvertes archéologiques récentes de la ville de "Nong Hua Thong" située près de Savannakhet, qui posent toujours la question d'une présence de la civilisation khmère au centre du Laos actuel. Dans ce numéro de l'ACTU, nous commençons, à propos des travaux menés sur le Baphuon sous la direction de Pascal Royère, la publication de notes de terrain sur les monuments d'Angkor en chantier, à la suite de la mission que vient d' effectuer notre secrétaire général JeanJacques Dupuy [...] 

Pierre Clément, Président

Actu 25 - Octobre 2008

Actu 25 - Octobre 2008 - Association des Amis d'Angkor

Edito

 

Le temple de Preah Vihear, inconnu pour bon nombre de non spécialistes jusqu' au 7 juillet 2008 date de son inscription au Patrimoine de l'humanité, a vu les projecteurs de l'actualité se braquer sur lui.
Situé dans les Dangrek à la frontière du Cambodge et de la Thailande, son classement a suscité des tensions entre les deux nations dont les armées se sont trouvés face à face au droit du monument.

Le classement " a minima ", ne comprend pas l'ensemble du promontoire des falaises et de l'environnement, un second classement est prévu qui prendrait en compte les valeurs intégrales du monument et son contexte paysager, avec la collaboration des deux états.
Notre association consciente de la situation transfrontalière du site sacré et des intérêts culturels sociaux et économiques que le temple présente pour les deux pays restera vigilante, motivée et disponible pour la mise en valeur de ce patrimoine [...] 

Actu 24 - Juillet 2008

Actu 24 - Juillet 2008 - Association des Amis d'Angkor

Assemblée générale


L'association des Amis d'Angkor a tenu son Assemblée Générale lundi 16 juin 2008 à 18 heures dans le salon de réception de la Maison de l'Asie que nous prête gracieusement l'EFEO, nous les remercions chaleureusement une fois de plus.
L'assistance était nombreuse, malgré les multiples sollicitations que suscite le mois de juin et les départs en vacances qui commencent. Que soient remerciés les 62 adhérents qui nous ont fait parvenir leur pouvoir, le quorum nécessaire à la tenue de l'AG a été largement atteint.
L'ordre dujour a été suivi avec attention, en attendant la conférence de Marie-Christine Duflos : « Les collections du Musée de Phnom Penh » pour un auditoire captivé; pour ceux de nos adhérents qui étaient absents, Marie-Christine nous a promis un texte reprenant sa conférence que nous publierons dans l'Actu. Cette très sympathique réunion s'est terminée autour d' un buffet de délicieuses spécialités khmères que nous a élaborées « La Mousson », où M. et Mme Li vous accueillent [...]

Actu 23 - Mars 2008

Actu 23 - Mars 2008 - Association des Amis d'Angkor

Edito


Angkor est victime de son succès. La quatorzième session plénière du Comité International de Coordination pour la sauvegarde et le développement du site s'est réunie à Siem Reap du 26 au 28 novembre 2007. Le tourisme, l'accroissement de ses flux et son impact sur les monuments les plus importants ont vivement animé les débats. On compte aujourd'hui 900 000 touristes étrangers et quelques 600 000 nationaux, ce million et demi déflle en particulier sur le Phnom Bakheng à l'heure du coucher du soleil, mettant gravement en péril le monument sur une colline pas consolidée alors que de nombreuses parties du monument n'ont pas non plus reçu les consolidations nécessaires. La sur fréquentation du massif central d'Angkor Vat a aussi inquiété les experts.
La question de l'eau reste également une priorité et suscite une fois encore des polémiques, l'accroissement de la pulation et des touristes, la déforestation affectant les ressources en amont, inquiètent les experts [...]

Actu 22 - Décembre 2007

Actu 22 - Décembre 2007 - Association des Amis d'Angkor

Le Comité du Patrimoine Mondial de l'UNESCO s'est réuni en juin 2007 et a rendu des conclusions qui devaient permettre le classement du site de Preah Vihear lors de la session prochaine.

 
Ayant examiné les documents WHC-07/31.COM/8B et WHC-07/31.COM/INF.8B.1,
Ayant pris note de la déclaration suivante du Président du Comité du Patrimoine mondial approuvée par la délégation du Cambodge et la Délégation de la Thailande : "L'Etat partie du Cambodge et l'Etat partie de la Thailande sont entièrement d'accord pour reconnaître que le site sacré du temple de Preah Vihear a une valeur universelle exceptionnelle et doit être inscrit sur la liste du Patrimoine mondial dès que possible.
En conséquence le Cambodge et la Thailande conviennent que le Cambodge proposera le site pour inscription formelle sur la Liste du Patrimoine mondial à la 32ème session du Comité du Patrimoine mondial en 2008 avec le soutien plein et entier de la Thailande [...]

Actu 21 - Octobre 2007

Actu 21 - Octobre 2007 - Association des Amis d'Angkor

Edito

Le comité du Patrimoine Mondial de l'Unesco, réuni en juin dernier, a ajouté 22 nouveaux sites - dont la Ville de Bordeaux- à sa liste de classement.
Preah Vihear n'a pas été retenu parmi ces 22 sites, toutefois la procédure d'évaluation ayant été favorable au dossier, le classement éventuel est différé à la session de l'année prochaine, et non pas refusé.
D'une part la Thaïlande n'avait pas caché son désir de participer au débat sur un site frontalier sensible auquel elle attache le plus grand intérêt. De plus les qualités environnementales et paysagères d'un site en éperon exceptionnel dominant la plaine nécessitent une attention toute particulière à un Plan de gestion d'urbanisme, du paysage et de l'environnement à la hauteur de ces qualités et préservant l'avenir. Les contraintes physiques ne doivent pas faire céder à la facilité : programrne, accessibilité, utilisation du sol et zones de protection doivent être définis et respectés avec la plus grande attention pour justifier l'inscription et garantir son devenir.
L'Association des Amis d'Angkor poursuit son engagement sur le site en donnant la possibilité à deux jeunes étudiants khmers de l'Université Royale d'Agriculture de mener sur place une enquête socio-économique.


Pierre Clément
Président

Actu 20 - Juin 2007

Actu 20 - Juin 2007 - Association des Amis d'Angkor

Edito

Depuis trois ans notre association produit un effort certain pour retrouver et réaliser ses raisons d'être historiques. Le classement des exceptionnels site et monument du temple du Preah Vihear est en bonne voie, même si le contexte politique reste toujours délicat. L'expertise de notre équipe a dejà largement contribué à valider cet ensemble auprès des instances et experts internationaux.
Nous réfléchissons donc aux prochaines phases de soutien technique aux autorités cambodgiennes.

Notre engagement sur l'identification des problématiques de sauvegarde et de valorisation du site et du monument du Phnom Bakheng est suivi de très près par l'Autorité APSARA qui intègre nos réflexions dans ses stratégies de gestion de ce patrimoine.
C'est d'ailleurs dans cette action que 3A a renforcé sa conviction que tous les partenaires du Cambodge ne sont pas productifs et efficaces à la hauteur de leurs ambitions affichées. Ceci nous renforce dans la conviction de notre utilité et de la nécessité, pour nous, de poursuivre notre effort et même de l'amplifier.

Nous passons également à une phase d'exploitation du matériel d'expertise produit lors de nos investigations sur le terrain. Nous pensons entre autre à la mise en oeuvre de petits ouvages à la fois didactiques, problématiques et prospectifs sur le Preah Vihear et le Phnom Bakheng pour commencer [...]

Actu 19 - Avril-Juin 2007

Actu 19 - Avril-Juin 2007 - Association des Amis d'Angkor

Edito

L'année 2006 aura été pour Angkor la révélation d'un tourisme de masse avec une croissance de 24 % du nombre de visiteurs payants , soit 830 000 entrées , plus un nombre quasi-équivalent de visiteurs nationaux. Ceci est un atout en terme de développement de la région , même si les difficultés vont grandissantes en matière de conservation simultanée du site et de préservation de la nature en raison des nouvelles constructions, de la déforestation non contrôlée et d'une adéquation de plus en plus aléatoire des ressources de l'aquifère à une demande en eau potable en croissance permanente.
Ce bond en avant a été accentué en fin d'année du fait de l'organisation du festival culturel khmerocoréen, lequel fut dans la réalité plus commercial que culturel. Cette manifestation d'envergure a révélé la vulnérabilité du dispositif légal de protection foncière du périmètre protégé, même si le pire fut évité en ce qui concerne l'illumination permanente des temples majeurs.
Tout porte à croire que cet accroissement des flux va se poursuivre en 2007, avec pour enjeu l'intégration de ce mouvement dans le cadre d'un tourisme durable. On attend donc beaucoup du plan de gestion global du site en cours d'élaboration , qui devait être soumis au Comité du Patrimoine Mondial avant le 1er Février 2008.
Durant l'année, l'ouverture de nouveaux chantiers dans la zone centrale du parc, la redécouverte de Koh Ker maintenant intégré à la gestion d'APSARA, le classement attendu de Preah Vihear au Patrimoine Mondial de l'Humanité seront des occasions majeures pour susciter l'attention sur la préservation des sites et de leur environnement. Par ses études et ses témoignages, notre association peut y contribuer et, selon le voeu de Francesco Banderin, Directeur du Centre du Patrimoine Mondial, enrichir la notion de "paysage culturel" englobant, dans une même représentation, oeuvres tangibles, croyances et idées cristallisées au fil des temps.


Dominique Dordain

Actu 18 - Février 2007-Avril 2007

Actu 18 - Février 2007-Avril 2007 - Association des Amis d'Angkor

Edito

La fin de l'année 2006 a été marquée par dlifférents événements significatifs la venue en France de sa Majesté le Roi Norodom Sihamoni dont on rend compte par ailleurs. Cette visite avait été symboliquement précédée par l'exposition des dessins de Rodin des danseuses du ballet royal qui avait accompagné le roi Norodom un siècle plus tôt. Cette exposition présentée en janvier 2007 au Musée de Phnom Penh a été l'occasion de travaux de rénovation et de mise aux normes de ce beau et riche Musée.
En décembre s'est tenu à Siem Reap la 13ème session plénière clu Comité lnternational de Coordination à laquelle nous avons participé avec Dominique Dordain qui nous en livre un très riche compte-rendu. Saluons au passage la publication du 2ème numéro de la lettre d'information Lok Ta Raja, par le Département des Monuments et de l'Archéologic de l'Autoritié APSARA.
Ce fut aussi pour nous l'occasion de suivre « sur le terrain » l'évaluation et l'évolution du dossier d'inscription du temple de Preah Vihear, avec les experts et les autorités cambodgiennes. 2007 devrait être l'occasion d'une décision du Comité du Patrimoine Mondial. Son inscription nécessitera une grande vigilance sur le plan de la protection et de la gestion d'un environnement exceptionnel mais particulièrement sensible.
Que 2007 soit pour chacun d'entre vous une année de succès, de joies et de bonheur, et pour notre association d'initiatives nouvelles.

 

Pierre Clément
Président des Amis d'Angkor

Actu 17 - Décembre 2006-Janvier 2007

Actu 17 - Décembre 2006-Janvier 2007 - Association des Amis d'Angkor

Edito

Le nouveau terminal international a été inauguré à Siem Reap, les touristes affluent à Angkor, les visiteurs asiatiques se multiplient, après les Japonais, les Coréens, ce sont maintenant les Chinois qui viennent en masse et constituent les contingents les plus nombreux de visiteurs.
Mais Angkor ne saurait être considéré comme un simple site touristique, de plaisirs et de loisirs, comme une simple destination qui, inscrite au patrimoine mondial doit être vue et au pas de course. L'équilibre est fragile entre les monuments, les sites protégés et le territoire environnant. L'échelle du parc archéologique protégé, plus de 400 km², soit 5 fois le territoire de Paris intra muros, rend évidemment la protection difficile. Les limites et les contours sont difficilement maîtrisables, la tentation est forte d'implanter divers équipements dans les zones protégées. L'environnement naturel et urbain voisins contribuent aux qualités exceptionnelles du site, ses accès aussi doivent être respectueux de ces qualités et contribuer à une découverte qualitative.
Apsara, la communauté internationale, l'Uneseo doivent être vigilants pour éviter la banalisation du site, de la ville de Siem Reap et de leurs abords.

Les leçons d'Angkor doivent inspirer les autres sites, le dossier d'instruction de l'inscription du temple de Preah Vihear est en cours et les experts de l'Icomos ont effectué récemment une mission pour analyser le site et apprécier les conditions de gestion prévues.

 

Pierre Clément
Président des Amis d'Angkor

Actu 16 - Septembre 2006

Actu 16 - Septembre 2006 - Association des Amis d'Angkor

Edito

Notre Bulletin est maintenant fidèle au rendez-vous, grâce à l'énergie et la ténacité de notre nouvelle rédactrice en chef Catherine Roussy, soutenue par François Legrand et Jorge Marciano.
Jean-Jacques Dupuy a poursuivi notre action de coopération sur le Phnom Bakheng. Il nous a représentés au 15ème Comité Technique du Comité International de Coordination pour la Sauvegarde d'Angkor de Siem Reap les 5,6,7 juin 2006, après avoir participé à l'atelier organisé par World Monuments Fund [1], réunissant architectes, ingénieurs et spécialistes internationaux.
Nous devons sur le Phnom Bakheng définir les termes de notre future collaboration.
Le dossier de Preah Vihear suit le cours de son inscription.
Dommage que le ciel soit tombé sur la tête des « danseuses cambodgiennes » dans une chapelle nouvellement rénovée. La diligence du musée Rodin a néanmoins assuré une fugace réapparition de ces demoiselles et a ainsi permis à quelques heureux participants à la visite des AAA, sous la conduite experte de la conférencière Céline Van Brabant, d'apprécier dans d'excellentes conditions le cheminement de Rodin vers cette apothéose de la danse khmère.
Nous espérons avoir d'autres occasions de vous faire profiter des trésors de la culture cambodgienne, et nous vous proposons quelques pistes dans notre agenda.
Nous sommes toujours à l'écoute des critiques, suggestions et contributions que voudraient bien nous transmettre nos lecteurs.


Pierre Clément
Président de l'A.A.A.


[1] World Monuments Fund et Apsara ont publié à cette occasion les actes du colloque des 4-6 décembre 2oo5 : << Phnom Bakheng Workshop on Public  Interpretation >>, Center for Khmer Studies, Siem Reap.

ACTU 15 - Juin-Août 2006

ACTU 15 - Juin-Août 2006 - Association des Amis d'Angkor

Edito

Nous nous approchons de notre Assemblée Générale annuelle. Le bilan de cette année est très positif. Notre équipe a mené de front deux projets qui lui ont demandé un effort soutenu de plusieurs mois. Les résultats sont là.
Le dossier de demande d'inscription du site du temple de Preah Vihear au patrimoine mondial a été rendu dans les délais. Il suit maintenant le cheminement encore long de l'évaluation tant par l'UNESCO que par l'ICOMOS".
La coopération avec APSARA et le WMF à propos de l'avenir du Phnom Bakeng s'est traduite par le séminaire très productif organisé à Paris par l'AAA, une participation attentive de deux de nos membres au travaux du CIC de novembre dernier à Siem Reap ainsi qu'à l'atelier de trois jours monté au Cambodge par nos partenaires américains.
Les rencontres et les échanges avec tous les acteurs cambodgiens, français et américains sur le terrain ont fortement dynamiser notre équipe ce qui s'est traduit par la production de dossiers sur l'histoire, une bibliographie raisonnée et commentée, l'énoncé de problématiques techniques et culturelles.
Le succès d'estime de notre petit groupe, à la fois gestionnaire et producteur de valeur, face aux grands organismes dont nous sommes partenaires, ne doit pas nous faire oublier sa fragilité qui dépend de sa capacité à renouveler ses motivations, son énergie, sa concentration d'efforts individuels et collectifs, mais également à identifier de nouvelles perspectives d'actions entraînantes.
Après une intense période d'investissements et d'efforts se pose la question majeure du rafraîchissement de notre mode opérationnel, de nos objectifs, du choix de nos partenaires et des moyens à mettre en oeuvre pour stabiliser et faire progresser nos moyens économiques.
Une question cruciale pourrait être celle de la création d'un partenariat avec d'autres associations militant pour le Cambodge nous permettant d'associer nos approches culturelles à des approches éducatives, humanitaires. Nous en avons perçu la possibilité en intervenant dans des municipalités où élus et participants nous ont accordé une attention significative.
Quelques-uns d'entre nous le pensent et le disent "Pourquoi ne pas tenter cette ouverture en invitant ceux d'entre vous qui partagent cette conviction à s'impliquer directement dans notre association. Une ouverture vers nos amis cambodgiens porteurs de la culture et de la sensibilité khmères devrait nous inciter à une action plus dynamique en direction des jeunes cambodgiens qui ne connaissent pas leur pays.
La vocation historique de AAA était la sauvegarde et la promotion du patrimoine de l'exceptionnelle cité d'Angkor. Des sites remarquables sont progressivement sauvés de l'exclusion dans laquelle ils étaient tenus par les champs de mines et la difficulté à remettre en état un réseau territorial de communication. Ne serait-il pas opportun de profiter de qualités d'experts issues de notre expérience de plus de ving ans pour proposer d'autres actions sur ces sites ? Nous pourrions ainsi apporter à nos partenaires et amis d'APSARA et du Cambodge un soutien logistique dans la ligne de ses actions actuelles qui visent à élargir le champs des possibles. Nous pensons à Koh Ker et à Beng Mealea mais il y a une profusion de sites à promouvoir. Nous aurions donc l'embarras du choix.
Nous pensons également à la création d'une sorte de lien d'information à destination d'autres acteurs que ce soit en France ou au Cambodge. Nous vous proposons donc d'y réfléchir dans la perspective d'en discuter librement lors de notre prochaine Assemblée Générale.


Jean-Jacques DUPUY

ACTU 14 - Avril 2006

ACTU 14 - Avril 2006 - Association des Amis d'Angkor

Edito

Nous signalions dans notre dernier édito la remise, par la gouvernement cambodgien, du dossier de demande d'inscription du temple de Preah Vihear sur la Liste du Patrimoine mondial. Le dossier a été dans un premier temps évalué par le Centre du Patrimoine Mondial qui l'a considéré comme recevable, ce qui est une étape importante et nécessaire, il sera maintenant soumis à l'expertise technique de l'Icomos.
C'est grâce au soutien manifesté depuis plusieurs années par la délégation permanente de la France auprès de l'UNESCO, dans le cadre de la Convention France-UNESCO pour le patrimoine, et grâce à l'engagement personnel de son Excellence Jean Guéguinou, Ambassadeur Délégué Permanent, avec lequel nous avons pu nous rendre sur le site, que ce dossier a pu aboutir. Nous tenons ici à le remercier respectueusement ainsi que Mesdames Marie-Noëlle Tournoux et Isabelle Longuet, chargées de la Convention France-UNESCO.
Mais annonçant les festivités prochaines autour du ballet royal et des dessins de Rodin dans notre précédent numéro qui refusera aujourd'hui de suivre les danseuses sur les pas de Catherine Roussy qui nous en raconte l'histoire ?


Pierre Clément

Actu 13 - Février 2006

Actu 13 - Février 2006 - Association des Amis d'Angkor

Edito

L'année 2006 sera celle d'une célébration, le centenaire de la venue du Roi Sisowath à Paris en 1906. Il était accompagné de la troupe du ballet royal et de ses apsaras, qu'Auguste Rodin, sous le charme, dessina de Paris à Marseille les raccompagneant jusqu'au bateau du retour. On pourra admirer dessins, gouaches et aquarelles au Musée Rodin à partir du 20 juin 2006.
D'autres manifestations mettront encore à l'honneur le Cambodge dans le cadre de << l'Année des francophonies » organisée par l'AFAA et qui démarrera en mars.
Le 31 janvier 2006 a été la date de remise, par le gouvernement cambodgien, du dossier de demande d'inscription du temple de Preah Vihear sur la Liste du Patrimoine mondial auprès de l'UNESCO.
Fruit d'une collaboration de nos équipes avec la Commission du Cambodge pour l'UNESCO, il a reçu les contributions actives des autorités cambodgiennes, de Monsieur Azzedine Beschaousch, de notre ami Claude Jacques et de Tamara Dashvili, chargée de la culture au Bureau de l'UNESCO à Phnom Penh, mais qui le quittait définitivement à cette date pour rejoindre une autre affectation au Moyen Orient.
Nous la regretterons tous et tenons ici à saluer son engagement sans relâche, son efficacité et les qualités humaines qu'elle mettait au service des relations qu'elle entretenait avec nous tous.
En cette période de voeux, pour la nouvelle année, mais aussi pour l'année du chien, nous souhaitons bonne chance à ce dossier qui va passer maintenant par une longue période d'évaluation.


Pierre Clément
Président

Actu 12 - Décembre 2005

Actu 12 - Décembre 2005 - Association des Amis d'Angkor

Edito

Le 10 octobre 2005, les membres que vous avez élus lors de l'assemblée générale de juin, se sont réunis en conseil d'administration afin, conformément aux statuts de notre association, d'élire le bureau. Ce fut un moment d'émotion à la lecture de la lettre de notre cher président Jean Marie Charpentier nous faisant part de son désir de ne pas renouveler son mandat.

 

A Madames et Messieurs
Les Membres du Conseil d'Administration
De l'Association des Amis d'Angkor
                         Paris, le 6 octobre 2005

" Chers Amis.
Comme vous ne l'ignorez pas, la charge de mes agences tant à Paris qu'en Chine, laisse peu de place dans mon emploi du temps pour animer, comme je le souhaiterais, notre association.
A la veille de nouveaux grands projets pour les Amis d'Angkor, j'aimerais céder mon siège de Président à Pierre Clément, que chacun de vous connaît.
A la fois enseignant, chercheur et praticien, Pierre Clément rassemble les qualités et le talent qui feront de lui un excellent président pour notre association.
Pour ma part, je reste très attaché, il va sans dire, à notre Association au Cambodge, au devenir du site d'Angkor et autres monuments de l' Historre khmère. Je serai très honoré et très heureux de pouvoir continuer à oeuvrer pour l'Association et de conserver le titre de président d'honneur, si, chers Amis, vous l'acceptiez."
                        Jean-Marie Charpentier


Jean-Marie Charpentier, a beaucoup oeuvré pour le Cambodge, sa culture et pour notre association, pendant de longues années, et nous lui devons beaucoup. Nous le remercions pour l'excellence de son engagement, alors que tant de tâches l'appelaient ailleurs, et si nous comprenons très bien les raisons de son retrait, nous ne le regrettons pas moins.
Bien évidemment, nous sommes très honorés de lui réserver la place de Président d'Honneur de l'Association des Amis d'Angkor, de cette manière il reste parmi les meilleurs de nos membres.
Son désir de voir notre ami Pierre Clément prendre sa suite ne pouvait que trouver une approbation unanime, tant les qualités et le dynamisme de Pierre ne sont plus à démontrer.
Nous souhaitons la bienvenue à notre nouveau Président, qui prend en charge des projets maintenant bien lancés et saura les mener à terme avec succès. A ses côtés, ont été nommés :

 

Vice-président : François Legrand, Martine Boiteux.
Secrétaire Général : Jean-Jacques Dupuy,
Secrétaire Général adjoint : Quentin Groslier
Trésorier : François Legrand.

 

Tous les membres du bureau sont impliqués dans deux projets qui avancent rapidement :
- Présentation d'une nouvelle demande d'inscription au Patrimoine mondial du temple de Preah Vihear qui devrait abouür, car si ce dossier est complexe du fait de sa situation transfrontalière, ce temple remarquable mérite ce label dont il a besoin pour que sa réhabilitation soit menée à bien.
- Séminaire à Paris le vendredi 4 novembre avec World Monuments Fund sur le Bakheng, avec les interventions de Claude Jacques, Jacques Dumarçay, J.J Rincent , Michel Bancon et François Legrand , en vue du colloque qui aura lieu les 4-5-6 décembre 2005 à Siem Reap .
Ainsi s'achève une année riche en actions et projets pour l'Association des Amis d'Angkor, et nous espérons que nos adhérents se sentent concernés et soutiennent ces efforts par leur engagement.

 

François Legrand
Vice-Président et Trésorier des Amis d'Angkor

Actu 10 - Mai 2005

Actu 10 - Mai 2005 - Association des Amis d'Angkor

PARIS, 1 mars 2005 (AFP)
Décès de Madeleine Giteau, ancien
conservateur du Musée de Phnom Penh

Madeleine Giteau, ancien conservateur du Musée des Beaux-Arts de Phnom Penh et spécialiste du Cambodge et du Laos, est décédée vendredi 25 mars 2005 à son domicile de Chilly-Mazarin (Essonne) des suites d'une crise cardiaque à l'âge de 86 ans, a-t-on appris mardi à Paris auprès de l'association Accueil Cambodge. Mlle Giteau, qui a passé près de 24 ans au Cambodge et a écrit de très nombreux ouvrages d'histoire de l'art sur le Cambodge et le Laos, était née le 7 juin 1918 à Nantes. Arrivée au Cambodge en 1947 avec en poche une licence d'Histoire, elle travaille d'abord avec Henri Marchal, alors conservateur des temples d'Angkor, dont l'Ecole Française d'Extrême-Orient assure la restauration. En 1956, elle devient conservateur du Musée des Beaux-Arts de Phnom Penh, à 38 ans, poste qu'elle occupera jusqu'en 1969. Auteur d'une thèse de doctorat sur l'iconographie du Cambodge postangkorien, ses ouvrages font aujourd'hui autorité.
Elle avait pris sa retraite en 1985 dans la région parisienne après avoir été nommée professeur émérite de l'Université de Paris-Sorbonne, et se rendait encore régulièrement au Cambodge. Elle a été incinérée selon sa volonté lundi, après une cérémonie religieuse à l'église catholique Sainte-Thèrèse de Pierrefitte (93) à 14H00 [...]

Actu 09 - Octobre 2004

Actu 09 - Octobre 2004 - Association des Amis d'Angkor

LONGUE VIE, BEAU ET BON REGNE
au nouveau Roi du Cambodge
Sa Majesté NORODOM SIHAMONI

Nouveau monarque du Cambodge élu à l'unanimité par le conseil du Trône, le Roi NORODOM SIHAMONI a été inrronisé le 19 Octobre 2004.

Il avait honoré de sa présence le colloque organisé à l'UNESCO par les AMIS d'ANGKOR il y a environ cinq ans.
Nous en avons gardé le souvenir d'une personnalité dont la noblesse autant que la simplicité avaient impressionné. Au delà du caractère honorifique de sa participation à cette journée mondiale (qui restera comme l'un des temps forts de l'association, son enthousiasme et ses encouragements ont sûrement conforté
la crédibilité des AMIS D'ANGKOR dans l'esprit de tous ceux qui les ont découverts ce jour là, en même temps que dans les administrations et autres entitées culturelles internationales.
Nous sommes donc persuadés que les charges inhérentes à ces honorifiques fonctions ne lui feront pas oublier ses passions pour la culture et la danse.
Cet ancien ambassadeur du Cambodge à l'UNESCO est aussi un danseur classique et un chorégraphe de grand talent. Ce qui n'est pas sans rappeler l'un de nos plus grands rois. Souhaitons donc à NORODOM SIHAMONI de connaître la même longévité, la gloire et les merveilleuses réalisations artistiques et culturelles d'un LOUIS XIV.
Plus sérieusement, qu'il trouve ici l'expression respectueuse de nos souhaits le plus chaleureux de beau et bon règne sur ce Cambodge que nous aimons tant.
Durant ces deniers mois, le Ballet Royal du Cambodge s'est produit devant des salles combles dans quelques villes de France [...]

Actu 07 - Avril 2004

Actu 07 - Avril 2004 - Association des Amis d'Angkor

ANGKOR et ANGKOR
3 conférences sont organisées par votre ASSOCIATION: 7-16-22 JUIN

A croire que le printemps est propice à l'éclosion (aussi) des conférences sur le sujet de votre passion préférée. C'est en effet en juin prochain que les AMIS d'ANGKOR ont programmé trois événements. Evidemment plus accessibles à nos AMIS parisiens que de province; mais nous les annonçons suffisamment à l'avance pour qu'ils puissent constituer un "bon prétexte" à week-end à Paris.

Nos trois conférences auront lieu dans la salle du PANTHEON BOUDDHIQUE (annexe du Musée GUIMET) - 19, avenue d'Iéna à 18 Heures les 7, 16 et 22 juin, sur trois sujets rarement traités. Ils le seront par trois spécialistes incontestés dont la notoriété, la sympathie et la maîtrise du monde khmer sont gages de trois moments forts.
LUNDI 7 JUIN : Jacques DOLIAS
reprendra un thème qu'il possède d'autant mieux que ce fût le sujet de sa thèse, brillamment défendue en 2001 sous la direction de Pierre LAMANT : "Le Rôle Symbolique de l'Océan pour les Cambodgiens au travers des inscriptions et bas-reliefs d'Angkor et à la lecture des contes et romans khmers". Après avoir été de la fondation de l'Association, avec le Président MALECOT, Jacques DOLIAS en a assumé le Secrétariat Général jusqu'à l'an dernier. Chaleureux et érudit, c'est avec lui un merveilleux moment en perspective.
MERCREDI 16 JUIN : François LEGRAND
trésorier de l'Association, cet Ingénieur des Services Techniques de la Ville de PARIS est le spécialiste des problèmes hydrauliques du Cambodge. "ANGKOR et l'Eau"... il connaît ! - Et ce sera son sujet - Rappelons d'ailleurs que nous avions ici même présenté voici un an sa participation à l'ouvrage sur "Phnom Penh à l'Aube du XXIe siècle".
MARDI 22 JUIN : Vinca BAPTISTE
nous rappellera "la Redécouverte d'Angkor par Delaporte" pour revivre avec elle l'émotion intense qui a dû submerger l'inventeur des ruines khmères dans la jungle cambodgienne'
Une thèse de Lettres sur Henri Bosco et l'Ecole du Louvre ont pu aussi conduire Vinca BAPTISTE... à Angkor et à donner de multiples conférences à succès au Musée Guimet sur la statuaire et les rois angkoriens. Et à nous faire revivre cette période fièrement française d'un Patrimoine que l'Humanité n'aurait peut-être toujours pas retrouvé sans Delaporte [...]